Intolérant au lactose?

By: Dr. Mélissa Desrosiers, DC, Dec 29, 2012
  Question
Intolérant au lactose? |Rockland Family Chiropractic & Wellness Centre

Êtes-vous intolérant au lactose?

Signes évocateurs d’une intolérance au lactose.

Saviez-vous que 7 millions de canadiens présentent une intolérance de degré variable au lactose? Soyez sans crainte cela n’est pas une maladie mais bien une normalité ! En effet, l’acquisition de l’enzyme qui permet la digestion du lactose (lactase) est du à une mutation dans le génome humain survenue il y a environ 10 000 ans. Ceux qui réussissent à digérer les produits laitiers sans problème possèdent donc une mutation au niveau de leur ADN, intéressant non?
Pour tous les autres, les manifestations de l’intolérance surviennent tôt dans l’enfance ou parfois à l’âge adulte.

La lactase est une enzyme qui permet la décomposition du lactose, un sucre complexe, en plus petites molécules, ce qui permet une digestion plus facile. Chez les personnes intolérantes au lactose, cette enzyme est inexistante ou déficiente. Le lactose subit alors une fermentation par les bactéries du côlon responsable de symptômes incommodants… et parfois même un peu gênants!

Signes évocateurs d’une intolérance au lactose:

  • Douleurs ou crampes abdominales;
  • Ballonnements et gaz;
  • Épisodes de diarrhées ou constipation fréquents;
  • Perte de poids involontaire;
  • Vomissements (surtout chez les enfants)

Ces symptômes peuvent apparaîtres quelques minutes ou heures après l’ingestion de produits laitiers comme ils peuvent apparaître seulement le lendemain.

Comment déterminer si vous êtes intolérants?

1. Cesser la consommation de produits laitiers ou de produits raffinés contenant du lactose pour une période de 2 semaines au minimum. Si vos symptômes digestifs disparaissent, il se pourrait très bien que le lactose soit en cause.

2. Vos symptômes sont diminués ou absents lorsque vous consommer un supplément d’enzyme lactase avant un repas ou une collation contenant du lactose.

Je crois que je suis intolérant, quoi faire?

Premièrement, il faut faire la distinction entre l’intolérance au lactose (le sucre contenu dans le lait) et celle aux protéines du lait. L’intolérance aux protéines du lait peut causer des symptômes digestifs mais également des symptômes systémiques par affaiblissement de la paroi de l’intestin grêle (petit intestin) qui devient perméable du à une inflammation chronique. Les symptômes systémiques sont variables et parfois subtils, ils peuvent survenir jusqu’à quelques jours après la consommation de produits laitiers : fatigue inexpliquée, éruptions cutanées (exemple eczéma), maux de tête, troubles de concentration, douleurs articulaires, etc. Si vous expérimentez de tels symptômes vous pourriez bénéficiez d’un test d’intolérances alimentaires pour déceler la présence d’une intolérance aux protéines du lait ou autres.

Si vous êtes intolérants au lactose, la meilleure solution est de cessez complètement la consommation de produits laitiers. Cela peut toutefois être difficile lorsque vient le temps de planifier les repas pour toute la famille. Une alternative efficace est de prendre des suppléments d’enzyme lactase en vente libre dans les pharmacies et magasins d’aliments naturels. Consommez-les avant les repas ou les collations afin de diminuer ou de prévenir les effets
indésirables.

Et le calcium dans tout ça ?

Si vous opter pour une diète sans produit laitier, ajouter des aliments riches en calcium à votre alimentation. Voici quelques exemples d’aliments riches en calcium :

  • Amandes crues;
  • Légumes verts;
  • Sardines avec les arrêtes;
  • Légumineuses (haricots, pois chiches, lentilles, arachides);
  • Boissons d’amande, de riz ou de soya (enrichies de calcium).

Dr. Desrosiers graduated from the Université du Québec à Trois-Rivières in 2013. She is an active member of the College of Chiropractors of Ontario and the Canadian Chiropractic Association. Originally from Quebec, she chose to settle in Rockland, to offer family chiropractic care.

Dr. Desrosiers has extensive specialized training. She is certified in Graston technique®, Kinesiotaping® and Thompson Technique®. Since March 2012, Dr. Desrosiers has been studying Functional Neurology through the Carrick Institute for Graduate Studies. In January 2014, she will embark on three years’ training in Obstetrics and Pediatrics with the International Chiropractic Association (ICA). http://www.rfchiro.ca/